Archives pour la catégorie Patrimoine Niçois

Balade dans le vieux Nice

Ruelles animées, artisans, épiceries fines, bistrot, socca et tutti quanti, le vieux Nice est un village dans la ville, à parcourir sans modération si vous avez loué un appartement à Nice ou pris une maison en location à Nice.

La place du Palais de justice est la porte d’accès idéale pour découvrir les ruelles bucoliques de la vieille ville. Direction rue de la Préfecture avec sa kyrielle de bistrots et pubs. Ambiance  british chez Wayne’s et au Master Home, on y prend l’apéro avec quelques tapas. On longe le Bistrot d’Antoine d’Armand Crespo; repaire épicurien direction la rue droite en passant devant le meilleur thai de Nice Le Ban Thai. Halte à l’inattendu Palais Lascaris et son architecture superbe.

Le palais Lascaris

Le palais Lascaris

On ne s’attend pas à découvrir ce monument d’architecture baroque édifié entre le XVII et le XVIII siècle au détour d’une des ruelles étroites de la vieille ville. Beaucoup de niçois n’en connaisse que le nom. Ce palais noble a été édifié pour les comtes Lascaris-Vintimille, neveux du cinquante septième Grand-Maître de l’Ordre de Malte. Cette imposante bâtisse fût influencé par le style baroque génois. Les bâtiments se positionnent autour de deux cours intérieures sur lesquelles, par des baies cintrées, s’ouvre un escalier monumental. La voûte du vestibule d’entrée porte les armes des Lascaris-Vintimille. Il demeura la propriété de cette famille jusqu’à la Révolution. La ville de Nice l’acquiert en 1942. Classé au titre des monuments historiques depuis le 15 février 1946, il est un des joyaux de la vieille ville. Constitués de plafonds ornés de fresques à thème mythologiques ou à ornements de stucs, de la fin du XVII siècle , le décor est à l’unisson des oeuvres exposés de la collection: tapisseries d’Aubusson et des Flandres, peintures et art graphique, sculptures, objets et mobilier d’art des XVII et XVIII siècle. On y trouve aussi une superbe collection d’instruments de musique anciens.

On continue la balade en passant devant la plus ancienne table du vieux Nice , Palmyre, à la décoration intacte et la cuisine fraîcheur aux prix lilliputiens. On débouche ensuite sur la placette du Saf Saf et en contre haut le seul restaurant afghan de Nice, le Pamir. Puis passé la place Saint François, on remonte la rue Pairolière qui file vers la place Garibaldi. Un regard vers la traverse rue Saint Augustin qui abrite l’adorable Petite Cocotte. Retour par la rue du Collet et la table d’Oliviera et ses huiles magiques puis la Belle Socca et sa vespa face au célèbre Phia Leva.

La place du Palais de Justice

La place du Palais de Justice

Avant de rejoindre la place du Palais de Justice on découvre dans la traverse de Carriera dou Mosulin, Hang Hout, fabuleux bistrot gourmand. On peut ensuite voir le Bar des Oiseaux repris par Armand Crespo, version pâtes artisanales Barrale. Décidément ce vieux Nice n’a plus rien à envier aux vieux quartier des capitales d’Europe et si vous êtes en vacances dans la région Côte d’Azur, il serait vraiment dommage de ne ps venir y jeter un oeil et y trainer vos guêtres.

Pendant votre location à Nice, faîtes un petit tour au cinéma

Nice dispose de 7 cinémas principalement situés dans le centre ville. Cela donne au total 41 salles pour se faire une toile. Parmi eux, la franchise Pathé est fortement représentée puisqu’elle dispose de 3 cinémas dans la ville. Ceux-ci seront tous à mêmes de vous accueillir et de répondre à vos envies de pop-corn ou sodas pendant votre location à Nice.

Le Rialto vous ouvre ses portes

Le Rialto vous ouvre ses portes

Retour sur les plus célèbres d’entre eux.

Cinéma Mercury, 16 place Garibaldi

Véritable institution niçoise posée sur la place Garibladi rénovée, ce cinéma patrimonial plutôt dédié aux films d’auteurs est l’un des plus anciens cinémas de la ville et le dernier cinéma de quartier. Ses trois salles diffusent plus d’une vingtaine de films par semaine depuis les sorties récentes aux oeuvres de recherche en passant par des grands classiques. Versions originales, films en première vision et prolongation de programmation pour certains long-métrages restés peu de temps à l’affiche font également partie des missions de ce cinéma qui réunit les cinéphiles depuis plus de 40 ans.

Rialto, 4 rue Rivoli

Proche de l’hôtel Negresco et de la Promenade des Anglais, ce cinéma excentré qui a ouvert ses portes en 1924 dispose de 5 salles climatisées et confortables. Labellisé « Cinéma d’Art et d’Essai » depuis quelques années, il présente une programmation originale et très variée qui saura vous convaincre pendant votre location à Nice : des long-métrages en VO grand public, des films en exclusivité, des sorties en décalées, des films d’art et d’essai ou en noir et blanc. Débats et rencontres sont également régulièrement organisés dans les lieux qui cultivent l’amour du 7ème Art.

Une des salles de la cinémathèque de Nice

Une des salles de la cinémathèque de Nice

Cinémathèque de Nice, 3 Esplanade J.F.Kennedy

Pour assister à la projection d’un film à la cinémathèque de Nice, il suffit de remplir un bulletin d’abonnement (1 euro) et le programme est dès lors adressé à notre domicile. Les accros au patrimoine du 7ème Art sont comblés par la riche programmation de 350 à 400 films par an, projetés dans des conditions de confort maximal et souvent ponctués de rencontres et de débats. Films classiques, oeuvres majeures du cinéma muets ou long-métrages récents trop rapidement disparus des affiches sont rendus au regard des cinéphiles qui bénéficient également de conférences sur l’histoire, l’esthétique et les techniques du cinéma organisées une fois par mois.

Voici une brève présentation des 3 cinémas les plus réputées – originaux de la ville de Nice qui vous accueilleront avec grand plaisir si vous souhaitez découvrir une oeuvre pendant votre location à Nice. Cela peut être aussi l’occasion toute simple d’une sortie en famille souvent très appréciée des plus jeunes.

Les meilleurs adresses pour se détendre au cours de votre location saisonnière à Nice

Nice est une ville aux multiples intérêts entre plage, culture, balades, shopping…C’est pourquoi nous vous proposons une liste (non exhaustive) des meilleures adresses dans lesquelles vous pourrez vous poser avant de partir vers de nouvelles aventures au cours de votre location saisonnière à Nice.

Capture d’écran 2014-01-13 à 15.48.42

Coffee Time, 29 rue Tondutti-de-l’Escarène

Salon cosy et petite terrasse sont blottis au coeur de cette adresse intime en plein centre ville qui dévoile des accents british et américains. Les fauteuils sont confortable et les tables basses accueillent les pauses cafés accompagnées de délicieux cookies tout au long de la journée tandis que les déjeuners s’articulent autour de bons bagels, de sandwichs, de soupes ou de tartes salées. Du carrot-cake au cheese-cake en passant par le banofee et les milk-shakes, les nostalgiques de « Friends », série à succès, se régalent des saveurs et d’une atmosphère digne du « Central Perk »…

Essenza Caffe, 11 bis rue Massenet

Dans ce café à l’italienne il règne comme un doux parfum de Dolce Vita. Aux effluves de cafés corsés et de chocolats chauds onctueux à souhait, se mêle la tentation gourmande de pâtisseries made in Italy exposées en vitrine (tiramisu, tarte poires ricotta…). Le cadre Belle Epoque ajoute une touche d’élégance à l’atmosphère bercée par les conversations et les programmes TV aux accents transalpins. Confortablement installé dans les fauteuils rouges près du bar cossu en bois couleur miel ou en terrasse posée au calme dans le coeur piéton de Nice, la pause grignotage qui s’impose au coeur de votre location saisonnière à Nice sera salée (sandwichs toastés, focaccia…) ou sucrée s’accompagnant de boissons aux saveurs raffinées : cafés aromatisés, thés verts, blancs ou noirs, infusions, cocktails sans alcools, chocolats chauds, thés et cafés glacés, jus de fruits frais…la liste est longue ! Autour de Claudio, l’équipe veille à l’accueil attentionné des clients qui peuvent chiner dans le coin boutique où vaisselle, boites à thé, chocolats, confitures artisanales, biscuits et café en grains au détail comblent les amateurs d’espresso, de ristretto et des saveurs gourmandes de l’Italie.

Capture d’écran 2014-01-13 à 15.52.22

Les délices de Borriglione, 30 avenue Borriglione

Crêperie, chocolaterie, confiserie, glacier et salon de thé à la fois, c’est l’adresse gourmande par excellence ! On y trouve tous les desserts rêvés : chocolats, petits-fours, gâteaux, glaces et macarons tous fait maison. Côté boutique, on fait son choix « à emporter » dès l’entrée dans la vitrine joliment achalandée. Sur place, si on apprécie les tables en terrasse de ce quartier qui bénéficie d’un nouvel élan de vie depuis l’arrivée du Tram et sa piétonisation, la salle quant à ellle gagnerait en intimité et en chaleur si la décoration était repensée. A midi, la carte propose un choix de crêpes bretonnes sucrées et salées, l’après-midi, on déguste d’exquises boissons chaudes : café, thé, chocolat maison, ganache infusée au miel et à la cannelle que l’on accompagne sans modération de douceurs sucrées pour parfaire le goûter !

C’est ainsi que s’achève notre premier tour des adresses les plus sympas pour se restaurer rapidement ou boire un verre en famille ou entre amis pendant votre journée en location saisonnière à Nice.

 

 

Sortez des sentiers battus pendant votre location sur la côte d’azur en allant voir une représentation à l’Opéra de Nice.

L’Opéra de Nice tel qu’on le trouve dans sa forme actuelle n’a pas toujours été ainsi. Au fil des siècles, il a connu des transformations et de reconstructions qui l’ont amené à devenir ce qu’il est, un des plus importants de France. On vous conseille donc fortement d’aller voir une représentation pendant votre location sur la côte d’azur.

Au XVIIIe siècle, la vie mondaine niçoise prend de l’ampleur, elle s’organise principalement autour de nombreux petits théâtres de la vieille ville, installés à proximité de la place Saint-Dominique, l’actuelle place du Palais de Justice. À cette époque, on trouve notamment une salle de spectacle, appelée « Théâtre Maccarani » ou « Le petite théâtre en bois ». En 1826, sous l’impulsion du roi Charles-Félix de Savoie, la ville de Nice rachète ce théâtre. Le projet étant de démolir celui-ci pour en construire un plus moderne, « à l’italienne ». Ce sera le Théâtre Royal. La réalisation néoclassique du nouveau théâtre est confiée à l’architecte de la ville Brunati et à l’architecte turinois Perotti. L’édifice est construit selon le modèle du « Teatro San Carlo » de Naples. Il sera inauguré en Octobre 1827.

En 1871, le théâtre devient Théâtre municipal. Dix ans plus tard, le 23 mars 1881, alors qu’une représentation de « Lucie de Lammermoor » y est donnée, un incendie ravage entièrement le théâtre. La catastrophe faisant plus de 200 victimes. Dès 1882, la ville de Nice, dirigée par Alfred Borriglione, décide de reconstruire un théâtre sur l’emplacement de l’ancien et charge François Aune, architecte de la ville et ancien disciple de Gustave Eiffel, des plans de l’édifice. On fera également appel à Charles Garnier pour valider les plans du nouveau théâtre.

Ainsi, l’architecture extérieure de ce dernier est d’inspiration éclectique. Quant à l’intérieur du bâtiment, la salle principale est impressionnante de par ses dimensions : 19 mètres de long sur 23 de large. La salle est disposée en fer à cheval et richement décorée. On trouve également une grande fresque au plafond représentant une grande fresque mythologique, réalisée par le peintre Emmanuel Costa. Le nouveau théâtre municipal, d’une capacité de 1083 places, est inauguré le 7 février 1885 avec Aïda de Giuseppe Verdi. À partir de 1902, le théâtre municipal devient l’Opéra de Nice. L’Opéra fut classé monument historique en 1993.

Aujourd’hui, l’opéra de Nice est parmi les premiers en France, témoignant de la qualité des spectacles qui y sont donnés mais également des possibilités techniques offertes par les ateliers de la Diacosmie (centre de production regroupant les fonctions d’étude, de fabrication, de création et de stockage nécessaires à la vie d’un grand théâtre moderne). Au cours de votre location de vacances sur la côte d’azur, vous aurez peut-être l’occasion d’aller y voir une des 100 représentations données chaque saison. L’accent est mis sur les grands airs d’opéra et les classiques du répertoire. Cependant, la volonté est de diversifier la programmation en direction d’oeuvres contemporaines ou anciennes injustement délaissées et par une ouverture du théâtre à d’autres productions. Cela pourrait vous donner envie de prendre une place pendant votre location de vacances sur la côte d’azur.