Archives mensuelles : décembre 2013

À quelques herues de votre location à Nice, découvrez la vallée de l’Ubbaye

Pour se premier vallée concernant la magnifique vallée de l’Ubaye, nous nous concentrons sur la petite commune de Barcelonnette au coeur de la vallée, à découvrir sans hésitation le temps d’une journée pendant votre location à Nice.

Capture d’écran 2013-12-31 à 16.47.18

Barcelonnette la mexicaine. Sportive, culturelle et festive, cette petite ville de montagne accueillante et chaleureuse n’a pourtant rien de très latin, si ce n’est on passé migratoire. C’est en 1805 que débute à Barcelonnette un important mouvement migratoire vers le Mexique, qui s’achèvera en 1955. Les hivers longs et froids obligent de nombreux habitants de la vallée de l’Ubaye à partir, mais on ne pensait pas qu’ils iraient si loin ! Des commerces de tissu sont crées au coeur des principales métropoles mexicaines : d’imposants magasins de nouveautés copiés sur le modèle parisien. Le succès est immédiat et une industrie textile se fonde alors. Les exilés reviennent dans la vallée avec des fortunes colossales. Ils ont alors l’idée de construire de superbes villas de style bourgeois qu’ils baptiseront « villas mexicaines ». Loin de posséder le style des demeures typiques d’Amérique centrale, ces maisons rappellent toutefois qu’elles ont été édifiées au début du XXe siècle par des Ubayens partis tentés l’aventure au Mexique, et revenus riches.

À présent, voilà pourquoi la vallée de l’Ubaye pourrait vous attirer pendant votre location à Nice.

Sans aucun barrage hydoélectrique, avec un débit naturel et un dénivelé navigable de 690m pour 50km, l’Ubaye reste la seule rivière à proposer toutes les classes de rapides (des peits remous aux rapides extrêmes et tourbillons). Les pratiquants de sport d’eau vive, kayakistes, rafteurs et nageurs y trouveront la liberté tant recherchée, ainsi que la beauté et la variété en un seul cours d’eau ! De mai à septembre, l’Ubaye bouillonne et s’offre à toutes les pratiques. Plus d’une dizaine de bases sont installées aux abords des meilleurs spots et proposent des descentes en rafting, nage en eau vive, du canoë et du kayak.

Capture d’écran 2013-12-31 à 16.46.00

L’Ubaye en vélo pendant votre location à Nice

La vallée de l’Ubaye compte sept cols, tous différents, aux paysages variés, que l’on dirait façonné pour les adeptes du vélo. Il suffit de franchir les gorges, d’accompagner les torrents, de traverser les alpages, d’enjamber les ponts et se remplir du bon air au soleil. De quoi prendre un bol d’air frais dans un environnement exceptionnel à seulement quelques heures de votre location à Nice et des paillettes de la côte d’azur.

 

Sortez des sentiers battus pendant votre location sur la côte d’azur en allant voir une représentation à l’Opéra de Nice.

L’Opéra de Nice tel qu’on le trouve dans sa forme actuelle n’a pas toujours été ainsi. Au fil des siècles, il a connu des transformations et de reconstructions qui l’ont amené à devenir ce qu’il est, un des plus importants de France. On vous conseille donc fortement d’aller voir une représentation pendant votre location sur la côte d’azur.

Au XVIIIe siècle, la vie mondaine niçoise prend de l’ampleur, elle s’organise principalement autour de nombreux petits théâtres de la vieille ville, installés à proximité de la place Saint-Dominique, l’actuelle place du Palais de Justice. À cette époque, on trouve notamment une salle de spectacle, appelée « Théâtre Maccarani » ou « Le petite théâtre en bois ». En 1826, sous l’impulsion du roi Charles-Félix de Savoie, la ville de Nice rachète ce théâtre. Le projet étant de démolir celui-ci pour en construire un plus moderne, « à l’italienne ». Ce sera le Théâtre Royal. La réalisation néoclassique du nouveau théâtre est confiée à l’architecte de la ville Brunati et à l’architecte turinois Perotti. L’édifice est construit selon le modèle du « Teatro San Carlo » de Naples. Il sera inauguré en Octobre 1827.

En 1871, le théâtre devient Théâtre municipal. Dix ans plus tard, le 23 mars 1881, alors qu’une représentation de « Lucie de Lammermoor » y est donnée, un incendie ravage entièrement le théâtre. La catastrophe faisant plus de 200 victimes. Dès 1882, la ville de Nice, dirigée par Alfred Borriglione, décide de reconstruire un théâtre sur l’emplacement de l’ancien et charge François Aune, architecte de la ville et ancien disciple de Gustave Eiffel, des plans de l’édifice. On fera également appel à Charles Garnier pour valider les plans du nouveau théâtre.

Ainsi, l’architecture extérieure de ce dernier est d’inspiration éclectique. Quant à l’intérieur du bâtiment, la salle principale est impressionnante de par ses dimensions : 19 mètres de long sur 23 de large. La salle est disposée en fer à cheval et richement décorée. On trouve également une grande fresque au plafond représentant une grande fresque mythologique, réalisée par le peintre Emmanuel Costa. Le nouveau théâtre municipal, d’une capacité de 1083 places, est inauguré le 7 février 1885 avec Aïda de Giuseppe Verdi. À partir de 1902, le théâtre municipal devient l’Opéra de Nice. L’Opéra fut classé monument historique en 1993.

Aujourd’hui, l’opéra de Nice est parmi les premiers en France, témoignant de la qualité des spectacles qui y sont donnés mais également des possibilités techniques offertes par les ateliers de la Diacosmie (centre de production regroupant les fonctions d’étude, de fabrication, de création et de stockage nécessaires à la vie d’un grand théâtre moderne). Au cours de votre location de vacances sur la côte d’azur, vous aurez peut-être l’occasion d’aller y voir une des 100 représentations données chaque saison. L’accent est mis sur les grands airs d’opéra et les classiques du répertoire. Cependant, la volonté est de diversifier la programmation en direction d’oeuvres contemporaines ou anciennes injustement délaissées et par une ouverture du théâtre à d’autres productions. Cela pourrait vous donner envie de prendre une place pendant votre location de vacances sur la côte d’azur.

 

 

Le palais Lascaris, à découvrir pendant votre location saisonnière à Nice

Si vous êtes passionnés de musique alors le palais Lascaris fera votre bonheur. En effet, ce palais baroque datant du XVIIe siècle abrite aujourd’hui une collection de plus de 500 instruments à découvrir pendant votre location saisonnière à Nice.

La façade du Palais Lascaris de Nice

La façade du Palais Lascaris de Nice

Le palais Lascaris situé au coeur du Vieux Nice est une ancienne demeure aristocratique érigée en majorité au XVIIe siècle puis au XVIIIe siècle. Jusqu’en 1802, il appartient à la famille Vintimille-Lascaris (famille issue de l’union en 1261 de Guillaume Pierre I, comte de Vintimille et Eudoxie Lascaris, fille de l’empereur byzantin Théodore II Lascaris). Malheureusement, on ne connait pas les architectes du palais faute de sources historiques.

Au XXe siècle, le palais est en ruine. Il est alors racheté par la ville de Nice en 1942. La municipalité souhaite y aménager un musée des arts et traditions populaires régionaux destinés au vacanciers en location saisonnière à Nice. Il est d’ailleurs depuis le 15 février 1946 classé au titre des monuments historiques. La rénovation du palais commence en 1963 et se termine en 1970. Dans la même année le palais ouvre ses portes au public. À partir de 2001, les collections instrumentales de la ville de Nice alors entreposée au musée Masséna, est transférée au palais Lascaris. Cependant, l’exposition permanente des instruments de musique ouvre ses portes au public qu’en 2011. Il s’agit, selon la ville de Nice, de la seconde plus grande collection d’instruments anciens en France, issue pour majorité du legs du notable niçois Antoine Gautier à partir de 1904.

La pharmacie du palais lascaris de Nice

La pharmacie du palais lascaris de Nice

Le palais Lascaris, de style baroque se situe dans la vieille ville de Nice identifiable grâce à ses rues étroites et colorées. La façade principale du palais est impressionnante, notamment du fait de la mise en valeur importante des fenêtres et balcons à balustres constitués en marbre blanc. Lorsqu’on entre dans les lieux, le palais n’en est pas moins majestueux, dans l’entrée un immense vestibule voûté d’arêtes orné de motifs attire le regard. Pour accéder aux salles d’exposition situées à différents étages, on empreinte un escalier monumental fermé par des galeries d’arcades sur lequel des statues font office de décoration. Au premier étage, les salles sont consacrées aux expositions temporaires. Au deuxième étage, qu’on appelle « noble » on trouve des appartements d’apparat au plafonds d’origines, ornés de fresques datant du milieu de XVIIe siècle.

Comme évoqué plus haut, une grande partie de la collection du musée est le fruit d’un don de la part d’Antoine Gautier, juriste de formation et amateurs de musique. Voici ce qu’il est écrit dans son testament concernant le legs de sa collection à la ville de NIce :

« Désirant encourager la création à Nice, ma ville natale, d’une institution bien organisée d’enseignement musical, je lègue à la ville de Nice soixante mille francs, et de plus mes collections d’instruments de musique et accessoires, d’œuvres musicales et livres sur la musique, à la seule condition d’allouer six cents francs annuels à un luthier chargé de la conservation des instruments ; je pense que M. Francois Bovis luthier serait le plus apte à cet emploi. »

Voila qui pourrait vous donner envie de venir contempler la magnifique collection du musée au cours de votre location saisonnière à Nice